mercredi 19 septembre 2018

La vidéo comme support de communication pour sa bibliothèque

La vidéo est aujourd'hui le moyen le plus efficace de communiquer sur Internet : elle génère un engagement jusqu'à 10 fois supérieur à celui d'un autre contenu. Et si une image vaut mille mots, imaginez la puissance d'une vidéo !
Sur Youtube, Facebook, Instagram ou Twitter, en mode Booktube, reportage, coup de cœur, teasing d'atelier, conférence en live, boomerang, stop motion ou cinemagraph, sa déclinaison et ses usages semblent illimités.

Le Bibliopôle, Bibliothèque Départementale du Maine et Loire, propose à ses partenaires de travailler sur le potentiel de la vidéo comme outil de communication en bibliothèque, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont les 22 septembre et 04 octobre 2018 dont vous trouverez le support sous ce lien.

jeudi 6 septembre 2018

Retour d’animation : Tournoi Fortnite


Le 29 septembre 2018, le Cybercentre de Beaupréau en Mauges organisait un tournoi de jeux vidéo en soirée. En voici un petit retour d’expérience.
 
Lucas est (à nouveau) le vainqueur de ce second tournoi.
Responsables du projet :
Ce projet a été réalisé dans le cadre des activités de l’été du Cybercentre. Il a été proposé et animé par Romain Guérif, assisté de Bruno Méraut.

Contexte de l’action :
Pour la fin de l’été, l’équipe d’animateurs souhaitait mettre en place une activité festive et ouverte à tous. Le jeu Fortnite est à la mode auprès d’un grand public aujourd’hui, principalement d’adolescents et avait donc un potentiel à créer de l’engouement.

Objectifs de l’action :
L’objectif dans un premier temps était de faire du Cybercentre un espace de jeu et de détente pour les jeunes, afin de les amener par la suite vers des activités de création numérique et d’ouverture à l’esprit critique.
Il avait aussi pour but de mettre le jeune dans un esprit de compétition, de respect de l’autre et en même temps de responsabilisation, via le rôle des arbitres.
 
Le "Bracket" du tournoi
Définition de l’action :
Au Cybercentre, le jeu Fortnite est installé sur 6 postes.
Le tournoi était sur inscription obligatoire et limité à 12 personnes.
L’action a débutée par la création d’un arbre de tournois à 12 entrées.
En attribuant à chacun un numéro, un tirage au sort aléatoire a été effectué pour les placer dans les différentes cases de l’arbre du tournoi.
Les matchs s’effectuaient en 1 contre 1 sur le terrain d’entrainement.
Des règles simples ont été mises en place pour avoir un bon déroulement de l’atelier:
·         La première personne à 5 points (définis par le nombre de mort qu’il inflige à l’adversaire) gagne le match
·         Obligation d’attendre que l’adversaire défait récupère son équipement de combat avant de réengager la confrontation.
·         Obligation de se retrouver ensemble sur une zone de combat précise (pour éviter que chaque match dure des heures).
·         Non-respect des règles ou tricheries interdites sous peine d’exclusion du tournoi.
Romain explique les règles
Plusieurs matchs étaient joués simultanément mais il restait toujours 6 joueurs en attente. Pour les faire patienter et avoir un tournoi équitable (et les responsabiliser), nous leur demandions d’arbitrer les matchs. 
Le vainqueur  gagnait une adhésion gratuite au Cybercentre, d'une valeur de 15€.

Détails
Nombre d’enfants : 12
Tranche d'âge : 12-14
Durée de l’action : 3h

Lieu : Cybercentre de Beaupréau en Mauges
Moyens humains : 2 personnes, un animateur principal pour l’organisation et un autre pour encadrer les jeunes en attente.

Moyens matériel : 6 ordinateurs et une connexion Internet stable pour le tournoi, 1 ordinateur ou une console avec jeu multi-joueurs pour ceux qui attendent et qui n’arbitrent pas.

Évaluation : La soirée s’est déroulée dans de très bonnes conditions et a suscité l’enthousiasme des personnes inscrites. Seuls les premiers retirés de l’arbre sont ressortis avec un peu de frustration.
 
Le tournoi bat son plein
Avantages, limites de l’action :
 -       Avantages :
Les jeunes ont pris à cœur leur rôle d’arbitre s’y sont bien investis, jusqu’à la fin et l’ambiance de toute la soirée a été très respectueuse et agréable.
La soirée a également permis d’échanger avec les parents des jeunes présents, venus déposer et récupérer leurs enfants, autour des jeux vidéo et des différentes activités de l’espace.

-       Limites :
La principale limite était la qualité et la stabilité de la connexion Internet, qui menait souvent à des déconnexions des joueurs. Ils devaient alors relancer une partie et perdaient donc un peu de temps quant à la récupération d'équipement. Cependant, le compteur de point n’était pas remis à 0 avec la partie.
L’autre limite fut l’attribution des points : en fonction du style de jeu des joueurs, les parties étaient plus ou moins longues. Le score demandé pour gagner un match passa donc de 5 à 3 afin de fluidifier le déroulement de la soirée. Certaines contestations des jeunes ont été sur l’inégalité quant au style de jeu que nous leur demandions d’adopter pour finir une partie plus vite (sinon, nous y serions encore).

Texte rédigé par Romain Guérif et restructuré par Bruno Méraut.

samedi 25 août 2018

Des applications testées et approuvées


 
J'ai mis à jour récemment ma liste d'applications testées pour appareils mobiles Androïd et Apple dans le cadre de médiation numérique avec des tablettes.
Le résultat est disponible sur ce lien Google Sheet. Le format choisi n'est pas très esthétique, j'en conviens, mais pratique à actualiser, ce que j'essaierais de faire plus régulière. Une prochaine version, format web, est à l'étude.

Vous pouvez d'ores et déjà trier plus de 120 applications :
  • par genre : livre, créativité, jeu, pratique, divertissement
  • par type de médiation : libre, en petit groupe (1 tablette pour 4) ou en grand groupe (1 tablette avec vidéoprojection)
  • par public de prédilection : enfance, adolescent, adulte, tous
  • par budget : payant ou gratuit (avec ou sans publicités ou achats intégrés)
  • par store : Appstore ou Playstore (avec liens) ou, pour indication, navigateur, Steam, Windows Store ou même Switch
Les applications sont notées sur 10 par moi même, donc tout est complètement subjectif, ainsi que l'avis donné.
Pour chaque application, vous trouverez le site de l'éditeur ainsi que ceux vers les stores de celle ci.

Cette sélection est le fruit d'un travail de veille, grandement facilité par 
mes échanges, IRL ou en ligne avec des collègues médiateurs ou bibliothécaires



Comme j'ai forcément oublié de tester des applis absolument incontournables à vos yeux, je vous encourage très fortement à me les signaler afin de rectifier cette erreur :-)

Enjoy,

mercredi 27 juin 2018

La communication sur Internet : blogs et réseaux sociaux


Nous vivons tous aujourd'hui à l'ère de l'information et de la communication. A l'heure où n'importe qui peut créer et alimenter un site Internet, nous sommes surtout confronté à l'infobésité : une masse étouffante de sollicitation, de fake news, d'infotainment, ...

Surtout, pour l'organisme qui souhaite communiquer sur ses actions, son service, ses nouveautés, une communication efficace est primordiale. Mais comment sortir du lot, se différencier ? 

La Bibliothèque Départementale de Loire Atlantique propose à ses partenaires de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont les 28 et 29 juin 2018 dont vous trouverez le support sous ce lien.

mardi 12 juin 2018

L'offre numérique en bibliothèque


Liseuses, tablettes, jeux vidéo et offres dématérialisées sont devenues incontournables en bibliothèque. Mais comment choisir les services à proposer aux publics ? Comment cibler les besoins sur son territoire, les adapter efficacement à sa structure, selon ses moyens et les intégrer à son projet d'établissement ?

La Médiathèque Départementale de la Seine Maritime propose aux bibliothèques de son réseau de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont  les 14 et 15 juin 2018, dont vous trouverez le support sous ce lien.

jeudi 24 mai 2018

L'accompagnement du lecteur aux usages du numérique en bibliothèque


C'est un fait depuis maintenant quelques années : les missions des bibliothèques évoluent et la transformation de celles ci vers le troisième lieu semble bien ne pas être qu'un effet de mode, mais une voie pérenne face aux changements de la société actuelle, tournée vers le numérique.
Les bibliothécaires doivent aujourd'hui plus que jamais développer la lecture publique en étant des  acteurs de la littératie numérique : permettre l'accès des outils à tous et également entourer la bonne utilisation de ces outils.
Tablettes, liseuses, accès Internet  wifi, ordinateurs, consoles de jeux vidéo, fonds d'applications, logiciels et jeux font désormais partie des équipements réguliers en médiathèque.
Enfin, elles ont aujourd’hui pour mission de promouvoir l’accès aux ressources dématérialisées, via la mise en place et l’animation de portails de collections : films, musiques, ebooks.
C’est évidemment une évolution en profondeur du métier, mais si la route est parfois sinueuse, le défi est très motivant :-)

La délégation des Pays de la Loire du  CNFPT propose en mai et juin 2018 la formation intitulée "L'accompagnement du lecteur aux usages du numérique en bibliothèque" dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.

Cette formation a déjà été proposée au CNFPT des Pays de la Loire à Angers en avril 2017. De nombreux liens ont depuis été actualisés ou rajoutés.

vendredi 20 avril 2018

La culture est elle soluble dans le numérique ?


Vidéo, musique, lecture, jeu : le numérique a transformé les pratiques culturelles en l'espace de 15 ans. La dématérialisation des supports, la démocratisation de l'accès aux ressources et la multiplication des sources d'information font que la connaissance est aujourd'hui à portée de tous.
Et pourtant.
Pourtant, nous ne sommes pas plus intelligents qu'avant. Pourtant, il n'y a pas plus d'amateurs de musique classique ou de connaisseurs des œuvres de Flaubert qu'au siècle dernier. La multiplication des supports culturels (le numérique est un support avant tout) n'a pas forcément acculturé les citoyens. Au contraire, certains ont même parfois le sentiment d'être devenu les esclaves d'un outil abêtissant.
Qu'en est il vraiment ? Et si un recul était nécessaire pour faire du numérique un outil efficace au service de la culture ?
Le 21 avril 2018, nous échangerons sur ces questions à la Médiathèque Victor Hugo à Chemillé en Anjou lors d'une conférence débat. Vous trouverez le support de cette conférence sous ce lien.

lundi 16 avril 2018

Les outils collaboratifs


Le numérique favorise grandement le partage d'informations et le travail en collaboration, à distance ou en présentiel, en direct ou de façon asynchrone. De nombreux outils existent, tels que les réseaux sociaux privatifs, la prise de note commune, les gestionnaires de projets, ... Mais encore faut il se repérer parmi la jungle des solutions !
Et surtout, ces solutions, pour être efficace, doivent être adaptées aux besoins et aux compétences de toute l'équipe d'utilisateurs.

L'ARIFTS, centre de formation pour les travailleurs sociaux des Pays de la Loire, dans la cadre de sa formation de coordinateur en ESMS (Etablissement Social et Médico-Social), propose une journée d'intervention sur les outils collaboratifs à Angers le 17 avril 2018, dont vous trouverez le support sous ce lien et le padlet, mur de sélection (collaboratif) sous ce lien : https://padlet.com/brunomeraut/collab et ci dessous.

Fait avec Padlet

mercredi 4 avril 2018

Youtube en bibliothèque


Pourquoi Youtube ?

Youtube est aujourd'hui le troisième site le plus visité au monde et le second moteur de recherche le plus utilisé après Google. Il concentre à lui seul 61% des vidéos vues en ligne et 1 français sur 2 s'y connecte tous les jours.
Pourquoi ? Parce que tout se trouve sur Youtube : les clips, le sport, la comédie, les tutoriels pratiques. Du dernier clip de cet artiste indonésien néo-funk à la façon la plus sûre de réussir la tarte tatin.
Il ne faut pas nier non plus la grande dimension sociale du média : les vidéos s'y partagent, se likent ou de dislikent et se commentent parfois dans un orthographe approximatif.

Et en bibliothèque ?

Si toute la musique, les courts métrages et techniques se trouvent sur Youtube et que la plupart des français y sont connectés, pourquoi les bibliothèques y sont elles souvent absentes ?
Elles y ont pourtant toute légitimité :

  • Pour l'importance de leurs recommandations devant l'infobésité qui y règne (6 milliards d'heures de vidéo y sont déposés chaque mois) et l’algorithme de Youtube tend à favoriser les liens qui leur rapporte.
  • Pour diffuser leurs propres contenus en valorisant ses fonds, acquisitions et coups de cœur.
  • Pour éduquer les usagers à l'image, la vidéo, l'e-réputation et à la culture numérique !


La Médiathèque Départementale d'Ille et Vilaine propose aux bibliothèques du réseau de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont  les 05 et 06 avril 2018, dont vous trouverez le support sous ce lien.


dimanche 11 mars 2018

L'intimité sur Internet

L'intimité, c'est quand quelque chose est juste partagé entre toi, moi, Mark Zuckerberg, Google et la NSA. Juste nous cinq, personne d'autre.
Jean-Noël Lafargue


Notre identité numérique est constituée des traces de notre navigation sur Internet et des informations que nous mettons à disposition de nos "amis" sur les réseaux sociaux.
Des réseaux sociaux qui exploitent notre extimité (le désir de rendre visibles certains aspects personnels pour rassurer notre estime de soi) afin de les revendre sous forme de « datas », de données exploitables par des partenaires commerciaux.
Comment dès lors y faire la part de l’intime et de l’extime, partant du principe que le droit à l’oubli n’existe pas (« Sur Internet pour un jour, sur Internet pour toujours ») et gérer au mieux son identité numérique ?
Alors que le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) sera appliqué en mai, la médiathèque intercommunale de Sablé sur Sarthe organise une conférence/débat sur le thème de l'intimité sur Internet le 13 mars 2018 à 18h.
 Il sera lors de cette soirée question notamment d'ombre numérique, de revenge porn et de déréférencement. Nous chercherons ensemble à apporter des pistes de réflexion et des outils face à cette problématique actuelle de la société.

A noter : A la  suite de cette conférence, un atelier "Cryptoparty" de démonstration d’outils pour apprendre à protéger sa vie privée et ses données personnelles sur Internet sera proposé le vendredi 23 mars à 18h à la Médiathèque intercommunale de Sablé sur Sarthe .

Les sources, ressources, pistes et outils utilisés lors de cette conférence sont référencés sur ce padlet accessible sous le lien : https://frama.link/intime 

Fait avec Padlet

mardi 27 février 2018

Retour d'animation : Escape game virtuel et collaboratif

Le 9 février 2018, le service Lecture Publique de la Maison de l’Intercommunalité du Pays de Pouzauges organisait une soirée escape game virtuel et collaboratif, que j'ai eu le plaisir de proposer et d'animer. En voici un petit retour d'expérience.




Contexte de l’action

Les bibliothèques du Pays de Pouzauges peinent à attirer un public adolescent lors d’ateliers ou d’animations, voir simplement de leur proposer des idées adaptées.

Objectifs de l’action, enjeux :

Vivre une expérience de réflexion ludique, immersive et collaborative

Définition de l’action :

Dans 2 bibliothèques différentes, connectées par Skype, 2 équipes jouent ensemble au jeu d’énigme sur tablette (et vidéoprojetté) The Room II et tentent, en s’entraidant, de quitter la pièce dans laquelle ils sont enfermés.
Une ambiance propice est créée : stores baissés, lumières tamisées, bougies, accessoires

Public

7 adolescents de 14 à 17 ans à la bibliothèque de la Meilleraie-Tillay, 5 adolescents de 13 à 16 ans et 2 adultes à la bibliothèque du Boupère.

L’organisation pédagogique et matérielle

Moyens humains : 1 intervenant et 1 responsable du Service Lecture Publique à la Bibliothèque du Boupère, 1 bibliothécaire et 1 animateur multimédia à la bibliothèque de la Meilleraie-Tillay
Moyens matériels : Accès Internet dans les 2 bibliothèques, 2 vidéoprojecteurs, 2 tablettes, 2 adaptateurs tablettes vers vidéoprojecteur, 2 ordinateurs avec webcams connectés à Internet, le jeu The Room II installé sur les 2 tablettes, objets de décoration type squelette, objets anciens, fausse toile d’araignée, bougies, … café, thé, gâteaux 

Observations, points de vigilance

Nécessité de faire un essai technique en situation au préalable, de connecter les 2 postes via Skype
Penser à bien charger les batteries des différents appareils.
Je conseille qu’au moins un des intervenants fasse le jeu au préalable. Ce n’est pas une condition obligatoire, mais c’est plus rassurant pour se situer dans le jeu.


Evaluation :

Le public présent a montré son enthousiasme : l’atelier, qui devait durer de 20h à 23h s’est arrêté à minuit… parce que l’une des tablettes n’avait plus de batteries.
Un rendez-vous a été pris dans une des 2 bibliothèques pour finir le dernier chapitre du jeu tous ensembles.

Avantages, limites de l’action :

Si c’était à refaire, nous referions pareil.
Tout le monde a pu manipuler à tour de rôle, le changement s’est fait de manière fluide, sans nécessité d’intervention. Les échanges avec la webcam ont également permis un aspect d’entraide supplémentaire qui a été apprécié. 

mardi 20 février 2018

Le numérique au service de l’intergénérationnel

Les clichés sont souvent tenaces :"Les jeunes sont accros toujours scotchés à leurs écrans" d'un côté. "Les seniors sont dépassés par le numérique" de l'autre. Bon, avouons que ceux ci ne sont pas toujours faux.
Mais au delà des postures, et si les acteurs de l'éducation culturelle et de l'éducation populaire exploitaient les usages et potentiels du numérique au service de l'intergénérationnel :  les réseaux sociaux, la messagerie instantanée, le jeu vidéo, la création vidéo, la programmation, les nouvelles pratiques de lecture ... pour favoriser le développement du lien social !

La Bibliothèque Départementale du Nord propose à ses partenaires de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont à la Médiathèque Bibliovie à Beaudignies les 22 et 23 février 2018 dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.

mardi 13 février 2018

Savoir réaliser ses supports de communication

Photoshop, In Design, Illustrator, Premiere : la suite d'Adobe est depuis quelques années la référence ultime des outils de communication et de design. C'est mérité, ces logiciels sont efficaces et de qualité, mais ils ont un coût, que les bibliothèques ne peuvent souvent se permettre et sont complexes à maîtriser pour qui n'a pas suivi de formation complète.

Pourtant, une communication efficace de son service est importante pour exister dans l'ère de l'infobésité, pour informer sur ses activités et animations, ou pour être simplement visible.

Heureusement, il existe aujourd'hui de nombreuses autres solutions (logiciels à télécharger ou services en ligne) pour créer facilement et à peu de frais des visuels et supports de communication efficaces.

La Bibliothèque Départementale de Loire Atlantique propose à ses partenaires de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont à dans les locaux de la BDLA les 15 et 16 février 2018 dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.

mercredi 7 février 2018

Le phénomène Booktubeurs

Photo : "Youtube generation" par Jonas Bengtsson sur Flickr - Licence CC By

Youtube et prescription littéraire

Youtube est aujourd'hui le troisième site le plus visité au monde et le second moteur de recherche le plus utilisé après Google. Il concentre à lui seul 61% des vidéos vues en ligne et 1 français sur 2 s'y connecte tous les jours.

Tutoriels pratiques, musique, sport, humour, tout se trouve sur Youtube. Il est donc logique de comprendre l'existence des booktubes, ces chaînes vidéos qui réinventent la prescription littéraire. 

Certes, les booktubeurs ne rencontrent pas les audiences faramineuses des streamers de jeux vidéo ou les youtubeuses beauté, mais le succès est tout de même au rendez-vous et le principe a le mérite de rendre accessible le sujet de la littérature au plus grand nombre.


Et en bibliothèque ?

Premiers prescripteurs de la littérature, les bibliothèques ont bien sûr leur place sur Youtube pour valoriser leurs collections et acquisitions, fédérer des liens avec leurs usagers et ... donner le goût de la lecture !


Mais si les outils de création vidéo sont aujourd'hui plus simple et accessibles, certaines techniques et certains codes sont néanmoins à connaitre avant de se lancer dans l'aventure du booktube pour sa bibliothèque.


La Bibliothèque Départementale de Vendée propose aux bibliothèques du réseau de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation les 08 et 09 février 2018, dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.




Vous prendrez bien une liseuse ?


Le livre numérique et la liseuse se développent lentement mais sûrement en France depuis quelques années. En effet en 2017, 21% des français lisent des ebooks.

Quelles sont les différences entre la tablette et la liseuse, les avantages et inconvénients de chacun des supports de lecture, y compris le papier ? Comment ça marche le livre numérique ? Où et comment télécharger des ebooks ?
Et puis d'abord, le numérique est il forcément l'avenir du livre ?

Les Médiathèques Sud Vendée Littoral proposent aux habitants du territoire de participer à une soirée débat le jeudi 8 février à 20h30 à la Médiathèque Pierre Menanteau à Luçon.
Intitulée "Vous prendrez bien une liseuse ?" ce moment permettra d'échanger autour de ce sujet et de partir à la découverte de la lecture numérique. 

Le support présenté lors de cette soirée est disponible sous ce lien Google Drive.


Cette soirée sera précédée d'un temps consacré à la présentation de l'offre numérique des Médiathèques Sud Vendée Littoral, notamment le prêt de liseuses.

dimanche 14 janvier 2018

L'éducation aux médias et à l’information pour tous


Internet permet un accès à la culture et au savoir comme aucune bibliothèque ne l’a jamais fait. L’information se diffuse et se partage en direct, favorisée par les réseaux sociaux.

Pour autant, sommes-nous mieux informés qu’à l’époque des grands médias « traditionnels » (presse, télévision) ? 
Selon deux études récentes, 60% des articles seraient commentés sans être lus sur Facebook et 1/3 des avis de consommateurs sur les sites marchands seraient faux.

Comment décrypter l’information aujourd’hui et faire le tri entre propagande, contenu sponsorisé, satire ou théorie du complot ? Quel regard porter sur le web social pour devenir un citoyen averti et conscient des enjeux d’Internet ?

Une éducation aux médias et à l’information, aux jeunes et aux moins jeunes, apparait nécessaire pour aider à comprendre le monde actuel et construire un esprit critique.

Le 19 janvier 2018 à 18h, la médiathèque intercommunale de Sablé sur Sarthe organise une conférence/débat. Nous chercherons ensemble à apporter des pistes de réflexion et des outils pratiques face à cet enjeu de taille pour la société.

Il sera question de bulle informationnelle, d'homophilie sociale (la tendance à préférer débattre avec ceux qui partagent nos valeurs) et de zététique (l'art du doute)

Les sources, ressources, pistes et outils utilisés lors de cette conférence sont référencés sur ce padlet accéssible sous le lien : https://frama.link/educmedia 

Fait avec Padlet